Accueil > PLAN BAISE >

Oser le barebacking dans le candaulisme

Que ce soit à travers le cuckolding ou le voyeurisme, la pratique du candaulisme n’est pas limitée. Ses multiples facettes ont de quoi exciter les aventureux du sexe. Vous êtes-vous une fois demandée ce que vous ressentiriez à tromper votre mari sans préservatif ? Le goût du risque, de l’aventure et de l’interdit sont un moyen simple de sonder ses fantasmes et d’en tirer un plus grand plaisir. Un petit tour d’horizon sur la pratique du barebacking dans le candaulisme, pour ceux que l’idée tente déjà.

Qu’est-ce que le barebacking ?

Le barebacking, c’est un rapport sexuel non protégé avec un inconnu. Dans la précipitation ou tout simplement un choix conscient, les amants font l’amour sans se protéger. On emploie le terme pour exprimer surtout le fantasme sexuel que la personne peut avoir à tenir ce type de rapports sexuels. Pour elle, rendre son mari cocu par exemple ne suffit pas. Il faut qu’il se rende à l’évidence que le rapport est entier, un peu comme pour exprimer l’idée d’une certaine suffisance sexuelle. Dans ce type de fantasmes, plus l’acte est authentique, plus le plaisir est intense.

Ceux qui aiment le barebacking ne se soucient souvent pas des risques qu’ils courent. Chez certains, ce sont justement ces risques qui rendent la triche encore plus excitante. Une femme offerte peut se prendre plein la chatte d’un Black à grosse bite qui gicle un peu partout sur elle et s’y plaire. Se couvrir de sperme pour elle est dégradant, mais elle aime ça. Plus qu’une simple envie, c’est donc un délice pour eux. Couplé au candaulisme, le barebacking a le don de devenir un fantasme plus accompli.

Pourquoi les candaulistes peuvent-ils aimer le barebacking ?

Si l’on prenait l’image d’une hotwife qui a décidé de tromper son mari, la raison apparaîtrait plus clairement. La femme offerte choisit de passer au sexe sans préservatif. Rien qu’à l’idée de le faire, elle est excitée et se donne à fond et plus elle est impliquée, plus le mari cocu y prend aussi son pied. Les cuckolds peuvent également y prendre plaisir, car c’est l’occasion pour eux de vivre d’autres types de tortures comme lécher le sexe tout dégoulinant de sperme de leurs conjoints ou de les voir offrir une gorge profonde pour une pipe post-éjaculation.

Délires individuels ou fantasmes communs, chaque couple candauliste a ses propres raisons de prioriser le barebacking dans ses aventures de sexe à trois. Ce qu’il est essentiel de retenir, c’est que la pratique comporte des risques pour la santé sexuelle du couple et qu’il est toujours plus sage de se lancer après avoir pris ses précautions. L’amant pourrait vous apporter plus de peines que de plaisir si vous n’y prenez garde.


ARTICLES SIMILAIRES